Tunisie : Levée de l’immunité du président de l’AMT Anas Hmaïdi

Anas Hmaïdi, quel sort après la levée de son immunité ?

Le Conseil supérieur de la magistrature a décidé de lever l’immunité du président de l’Association des magistrats tunisiens (AMT), Anas Hmaïdi, et ce, à la demande de la ministre de la Justice, Leila Jaffel.

Parallèlement, la ministre a ordonné l’ouverture d’une enquête administrative contre lui et a chargé l’inspection du ministère d’effectuer les enquêtes nécessaires suite à son incursion dans la salle d’audience de la Chambre des urgences du Tribunal de Première Instance de Monastir, lors de la grève des magistrats menée en protestation contre la révocation de magistrats, rapporte Mosaique fm.

Il est à signaler que l’Association tunisienne des magistrats (AMT) a rendu public, lundi 19 septembre 2022, un communiqué dénonçant le retard enregistré dans la publication du mouvement dans le corps des magistrats, le considérant comme une première dans l’histoire de la justice tunisienne.

Le bureau exécutif de l’AMT a mis en relief les retombées de la non-publication du mouvement des magistrats sur les activités des tribunaux, étant une entrave au travail, en plus du blocage des nominations et celui des mutations et des promotions des magistrats concernés.

Il a également appelé le président de la République et le Conseil provisoire supérieur de la magistrature à publier le mouvement dans les plus brefs délais sur la base de règles objectives.

Commentaires: