Tunisie : Suspension de trois policiers pour agression contre un journaliste

Le chef du bureau d’information et de communication au sein du ministère de l’Intérieur, Faker Bouzghaya a annoncé ce mardi 20 septembre que les trois policiers ayant agressé récemment un journaliste ont été suspendus dans le cadre d’une enquête administrative.

S’exprimant lors d’un point de presse, il a affirmé également que le ministère de l’Intérieur a convoqué le journaliste agressé pour témoigner de ces agressions.

Le porte-parole du gouvernement Nasreddine Nsibi a affirmé, lundi, que la protection des journalistes est une question primordiale pour le gouvernement, aussi bien lorsqu’il s’agit des agressions auxquelles ils font face ou en ce qui concerne le travail précaire.

Nsibi a, dans ce contexte, souligné que les agressions pratiquées contre les journalistes présentent des cas isolés et que la loi sera appliquée sur tout le monde.

Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) condamne l’agression contre le journaliste de Radio Tunis Chaîne internationale, RTCI, Sofiène Ben Njima, dans « un précédent grave visant les journalistes et la liberté de la presse ».

Dans un communiqué paru hier, dimanche, le syndicat indique que le journaliste était victime d’une agression « violente et sauvage », de la part de trois agents du poste de police de la capitale Tunis, dit 7ème.

Commentaires: