Moez Belhassine : « Plus rien n’empêche la signature de l’Open Sky »

Il n’existe plus aucun obstacle qui pourrait entraver la signature de l’accord relatif à l’ouverture de l’espace aérien Open Sky avec l’Union européenne.

C’est ce que vient de déclarer, le ministre du Tourisme, Mohamed Moez Belhassine, à l’agence TAP en marge de la 44e édition du salon des professionnels du tourisme « IFTM Top Resa  » qui se tient, du 20 au 22 septembre 2022, au Parc des Expositions de la Porte de Versailles, à Paris.

Le ministre a même confié que la signature devrait avoir lieu prochainement. Il faut rappeler que l’accord Open Sky consiste en l’ouverture de l’espace aérien tunisien ainsi que les aéroports nationaux, aux appareils des différentes compagnies aériennes européennes, notamment, les « low cost ».

Concernant le retard pris (de plusieurs années) dans la signature de cet accord, le ministre a pointé du doigt les lenteur des procédures.

Pour la présidente de la Fédération tunisienne de l’hôtellerie, (FTH), Dorra Miled, le mécanisme  » Open Sky  » reste une opportunité comme cela a été le cas pour plusieurs pays.

En effet, elle a expliqué qu’un « pays touristique ne l’est vraiment que s’il y a une accessibilité à la destination. Il existe des pays qui ont des compagnies aériennes dotées d’importantes flottes qui arrivent à booster l’activité touristique de leurs pays. Ce n’est pas le cas de la Tunisie, d’où l’impératif de ratifier cet accord « .

Commentaires: