Rentrée scolaire : Le 15 septembre, jour de protestation des enseignants du secondaire

La fédération générale de l’enseignement secondaire, dirigée par le syndicaliste Lassaâd Yaâkoubi, donne le ton à la nouvelle année scolaire qui sera entamée ce jeudi 15 septembre 2022.

Elle a estimé, aujourd’hui, que les déclarations faites par le ministère de l’éducation durant la conférence de presse organisée lundi sur les préparatifs pour la rentrée scolaire 2022-2023 sont fausses critiquant ce qu’elle a considéré comme une « politique d’atermoiement » adoptée par le ministère.

Dans un communiqué publié, ce mardi 13 septembre, la fédération a affirmé son attachement aux décisions de la commission exécutive sectorielle réunie le 1er septembre qui prévoient notamment un rassemblement de protestation le 15 septembre de 10h à 11h puis la retenue des résultats du premier trimestre.

La Fédération a exprimé son mécontentement face aux déclarations du ministre de l’Education qui « s’est contenté de reconnaitre la détérioration du pouvoir d’achat des enseignants ignorant que cette situation peut impacter la qualité du travail des enseignants », rapporte l’agence TAP.

La fédération a aussi dénoncé « le refus du ministre de l’Education de négocier avec la partie syndicale afin de surmonter les problèmes, signalant à ce propos les déclarations faites par le ministre sur le nombre des « congés maladie » dont le pourcentage ne dépasse pas en réalité les 2,6% ».

Elle a aussi dénoncé le nombre énormes des vacances de postes qui a atteint les 5000, un manque, qui selon elle ouvre la porte à une exploitation des enseignants suppléants.

La fédération a estimé que ce que le ministère a effectué au niveau des travaux d’entretien de certains établissements scolaires n’est autre que des interventions pour camoufler la réalité de ces établissements menacés d’effondrement.

Commentaires: