Affaire du Passage : La Douane tunisienne apporte des éclaircissements

Dans un communiqué publié ce jeudi 8 septembre 2022, la Douane tunisienne a apporté des éclaircissements sur les événements qui ont émaillé le décès du contrebandier et la grave blessure de l’agent douanier dans cette affaire.

Dans le texte du communiqué, il a été précisé que les services de la Garde nationale douanière ont reçu des informations sur l’existence d’une voiture chargée de grandes quantités de cigarettes de contrebande du côté du Passage, à Tunis.

De là, une ronde de douaniers a été dirigée sur les lieux à bord d’une voiture de fonction où ils ont pu arrêter la voiture suspecte et son chauffeur et entamé les procédures de sa saisie.

Seulement, un groupe important de contrebandiers s’était rassemblé sur place et a procédé à l’agression physique des douaniers et à des jets de divers objets, dans une tentative d’aider à la fuite du suspect avec sa voiture.

Ce qui a eu pour conséquence la blessure grave de l’un des agents au niveau de la tête qui l’a fait tomber par terre et la tentative de l’écraser par le chauffeur en question ; obligeant ses collègues à des tirs de sommation avant de tirer sur les pneus du véhicule, atteignant ce dernier. Transporté à l’hôpital Charles Nicolle, le chauffeur est décédé peu après.

La Douane tunisienne a ajouté, dans son communiqué, que le ministère public a ordonné l’ouverture d’une enquête dans cette affaire dont se sont chargés les services sécuritaires spécialisés et émis un mandat de dépôt à l’encontre des trois autres douaniers, en attendant la publication du rapport d’expertise balistique et celui du médecin légiste.

Le douanier blessé, poursuit le communiqué, a été soumis à une opération chirurgicale suite à une fracture du crâne et du nez et des dommages au niveau de l’œil.

La Direction générale de la Douane tunisienne a présenté ses condoléances à la famille du jeune défunt, tout en exprimant ses profondes inquiétudes quant à l’état grave de la santé de l’agent blessé suite à l’agression des contrebandiers sur la patrouille de la garde nationale douanière.

Commentaires: