Vers une grève générale dans le secteur de la presse écrite

presse écrite
presse écrite

La Fédération générale des médias a appelé les journalistes à « se préparer à s’engager dans une série d’actions », à commencer par la protestation devant le siège de la présidence du gouvernement et le ministère des Affaires sociales.

La Fédération a également prévu le port de brassards rouges et une grève générale dans la presse écrite, en raison de la « privation des journalistes de leur droit aux augmentations salariales, malgré la signature d’accords en ce sens depuis août 2019 ».

Dans un communiqué publié aujourd’hui, mercredi, le syndicat a appelé le gouvernement à « mettre en œuvre les accords signés », considérant le refus de la Fédération des directeurs des journaux journal de mettre en œuvre les accords relatifs aux augmentations des salaires comme « une tentative de gagner du temps au détriment des professionnels du métier ».

Commentaires: