Tunisie : La régie nationale des tabacs au bord de la faillite ?

RNTA Tunisie

Le secrétaire général de la Régie nationale des tabacs et des allumettes (RNTA) relevant de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Hassan Tarhouni a appelé mardi 23 août le ministère des finances à verser, dans les plus brefs délais, les bénéficies de l’agence mettant en garde contre une éventuelle suspension de la production et le chômage technique des employés.

Dans une déclaration à l’agence TAP, le responsable syndical a indiqué que le ministère des finances n’a pas versé les bénéfices de la RNTA depuis plus de deux mois précisant qu’actuellement l’agence n’est pas en mesure de payer ses fournisseurs locaux et étrangers.

Selon la même source, le stock de produits de base sera épuisé d’ici le 15 octobre prochain et le non versement des bénéficies provoquera des pertes et induira probablement au chômage technique des employés.

Tarhouni a fait savoir que le ministère des finances n’a pas répondu aux correspondances de la RNTA et a fermé la porte du dialogue alors que l’agence revendique ses propres bénéfices et non pas un emprunt.

Il a, en outre, indiqué que la contribution de la RNTA aux ressources propres de l’Etat s’élève à 200 millions de dinars par mois estimant les revenus de l’agence orientés à la trésorerie de l’Etat au cours de cette année à environ 2.5 milliards de dinars.

 » L’Etat profite de 69% des recettes de vente du tabac et des allumettes tandis que la RNTA n’en profite que de 25%. Le reste des bénéfices (environ 6%) est accordé aux commerçants « , explique Tarhouni.

Commentaires: