Dégradation du pouvoir d’achat des Tunisiens au cours de la dernière décennie

Les conclusions d’un rapport concocté par l’institut tunisien de la compétitivité et des études quantitatives, indique que le pouvoir d’achat des Tunisiens s’est nettement affaibli au cours de la période 2011-2022.

Les résultats de ce rapport, qui présente l’évolution tendancielle des principaux indicateurs ayant trait à la compétitivité de l’économie tunisienne, depuis les années 2000, ont été publiés, vendredi 19 août 2022.

Le principal constat a trait au pouvoir d’achat des ménages tunisiens. Celui-ci s’est nettement affaibli durant la période 2011-2022 alors que les prix à la consommation ont sensiblement augmenté durant cette période (5,3% contre 3,4% respectivement), d’après l’ITCEQ.

Il en ressort que la pression fiscale moyenne sur la période 2011-2020 a dépassé les 22% et s’est élevée à 25% en 2022. Son niveau s’avère parmi les plus élevés en Afrique et par rapport à plusieurs pays concurrents. Un tel phénomène serait, l’un des facteurs, à l’origine de l’accentuation de l’évasion fiscale en Tunisie.

Par ailleurs, la consommation privée par habitant est estimée à une moyenne de 6142,5 dinars par an durant la décennie 2011-2022. Elle s’est accrue, en terme nominal, au même rythme que la décennie précédente, soit au taux annuel moyen de 7,2%.

Dans le même contexte, l’ancien ministre du Commerce, Mohsen Hassan, a fait savoir, hier, sur les ondes de Mosaique fm, qu’en 2010, 310 mille familles bénéficiaient de l’aide de l’État, contre 960 mille en 2022.

« Cela signifie que presque six millions de Tunisiens vivent sous le seuil de pauvreté »,a-t-il commenté.

Commentaires: