Tunisie : Reprise des séances de dialogue social entre le gouvernement et l’UGTT

Une séance de dialogue est prévue ce lundi entre le gouvernement et l’union générale tunisienne du travail (UGTT), dans le cadre de la reprise des séances de dialogue social, a indiqué le porte-parole de l’UGTT, Sami Tahri.

Dans une déclaration à la TAP, Tahri a précisé que cette séance de dialogue portera sur les revendications présentées lors de la grève dans le secteur public du 16 juin dernier.

Parmi ces revendications figurent notamment l’annulation du décret n20 interdisant aux ministres, secrétaires d’Etats, et directeurs généraux des établissements publics d’entamer des négociations sans autorisation préalable de la présidence du gouvernement, ainsi que pour lancer les négociations sociales afin de demander une augmentation des salaires dans le secteur public et la fonction publique.

La réunion tenue vendredi dernier en présence de la cheffe du gouvernement Najla Bouden, du secrétaire général de l’UGTT Noureddine Tabboubi ainsi que du président de l’union tunisienne de l’industrie du commerce et de l’artisanat (UTICA) Samir Majoul, a permis de confirmer l’impératif de reprendre le dialogue social, a noté Tahri.

La présidence du gouvernement a annoncé qu’un pacte social a été signé ce vendredi 12 août avec l’UGTT et l’UTICA.

Selon la cheffe du gouvernement, ce pacte social qui renvoie à un « contrat de persévérance pour affronter des défis sociaux, économiques et financiers exceptionnels avec toutes ses composantes et soutenir la souveraineté nationale et l’indépendance de la décision nationale ».

L’une des conditions de la réussite de ce pacte, précise Najla Bouden, est la volonté et la confiance accordée au citoyen tunisien comme « élément principal », tout en partageant les charges qui consacrent la justice sociale.

Commentaires: