Quand les syndicats des forces de l’ordre font la loi !

syndicat national des forces de sécurité intérieure
Le syndicat national des forces de sécurité intérieure

Le porte-parole du syndicat national des forces de sécurité intérieure, Chokri Hamada a affirmé que « dorénavant, les forces de l’ordre refuseront de sécuriser les spectacles qui contiennent des atteintes aux mœurs ».

Il a, également, fait savoir, dans une interview accordée à la radio nationale, que « L’article 226 du code pénal criminalise l’atteinte à la pudeur et aux mœurs », ajoutant : « désormais nous n’accepterons plus d’être complice d’un crime moral ».

Sur sa page officiel, le syndicat a indiqué que « ce qui s’est passé à Sfax est une humiliation, un ciblage et une diffamation de l’appareil sécuritaire et une campagne orchestrée pour nuire aux forces de l’ordre ». Et d’ajouter: « Nous respectons chaque artiste créatif, mais il y a des limites« .

Il est à rappeler que des forces de l’ordre ont tenté d’interrompre le spectacle de Lotfi Abdelli, tenu hier à Sfax, avant de se retirer et de refuser de continuer de sécuriser le spectacle, parce qu’ils ont jugé les propos de l’artiste « vexants ».

Commentaires: