Ces dix régions de la planète où il fait le plus chaud !

En ce mois de juillet, les températures ne cessent de grimper aux quatre coins du globe, alors, afin que vous vous sentiez moins seuls par cette accablante chaleur, permettez-moi de vous présenter les 10 endroits les plus chauds de la planète. De la Tunisie à l’Australie en passant par l’Éthiopie, ce tour du monde risque bel et bien de vous faire transpirer.

Kebili, Tunisie

Kebili, Tunisie

Soyons patriotes et débutons notre excursion à Kebili en Tunisie. Adossée à une oasis avec une palmeraie spectaculaire de 100.000 palmiers, Kebili est une ville-étape dans les circuits touristiques du Sud tunisien.

Malgré des écarts de température stupéfiants entre l’hiver et l’été, plus de 20.000 personnes y vivent. Ils ont bien du courage puisque la ville détient le record de température de l’Afrique, avec 55°C enregistré le 7 juillet 1931.

Dallol, Éthiopie

Dallol, Éthiopie

Dirigeons nos regards plus à l’Est, sur le site désertique de Dallol, en Éthiopie. Cette vaste zone est connue pour ses curieuses formations géologiques. Sources chaudes acides, montagnes de soufre, colonnes de sel et geysers gazeux, tous donnent lieu à un éventail de couleurs chaudes.

Mais, par-dessus tout, ce sont les températures atteintes qui font la singularité de l’endroit. En effet, le mercure est très souvent autour de 45°C et atteint parfois 60°C.

Tombouctou, Mali

Tombouctou, Mali

La ville de Tombouctou au Mali ayant sa place au Patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco est connue notamment pour ses manuscrits, ses mosquées et ses tombeaux. Mais surtout, le thermomètre y explose. Le record de température de cette ville située au nord du pays atteint 54,4°C. Il y fait en moyenne 42°C l’été.

Badlands, Australie

Badlands, Australie

En Australie, le parc national des Badlands, que l’on peut littéralement traduire par “mauvaises terres”, porte bien son nom. Il conserve des paysages érodés ainsi que des prairies, mais globalement le cadre est sec, désertique et inhospitalier.

La NASA y a enregistré une température record de 69,3°C en 2003 et, actuellement, les températures annuelles varient de -4 à 47°C.

Tirat Zvi, Israël

Tirat Zvi, Israël

Tirat Zvi est le premier kibboutz religieux créé en 1937 en Israël, 5 ans plus tard on y ressent la température la plus haute jamais enregistrée en Asie, 53,9°C. Ce record n’a jamais été égalé depuis, mais il y fait à présent 40°C l’été.

Rub’al Khali, Arabie Saoudite

Rub’al Khali, Arabie Saoudite

Rub’al Khali, au sud de la péninsule arabique, est la plus grande mer de sable du monde. La région totalement inhabitée porte bel et bien son nom de « quartier vide ». Occupant environ 650.000 km2, les températures y sont extrêmes en allant de 60°C en journée à -10°C la nuit, selon les saisons.

Les Monts Flamboyants, Chine

Les Monts Flamboyants, Chine

Les Monts Flamboyants, ou Montagnes de Feu, sont des massifs montagneux qui s’étendent le long du bassin de Turpan en Chine sur 98 km de long et 9 km de large.

Cette chaîne de montagnes aux flancs rougeâtres et aux nombreux ravins s’est formée il y a une centaine de millions d’années. Il s’agit de l’endroit le plus chaud en Chine, la NASA y a enregistré une température de 66,7°C en 2008.

La Vallée de la Mort, États-Unis

La Vallée de la Mort, États-Unis

Ajoutant encore une ville à la liste de celles qui portent bien leur nom, nous nous rendons à présent sur le territoire américain afin de découvrir « la vallée de la mort ». Situé en Californie, ce site compte parmi les lieux les plus chauds mais aussi les plus secs du monde. On y a relevé 56,7°C le 10 juillet 1913.

Dasht-e Kavir, Iran

Dasht-e Kavir, Iran

Dasht-e Kavir est un grand désert situé au milieu du plateau iranien. Il a une superficie totale d’environ 77.600 km2. Le désert se distingue par sa croûte de sel, causée par le climat aride presque sans pluie et l’intense évaporation de surface. Les températures peuvent atteindre 50°C en été, et la température moyenne en plein mois de janvier est de 22°C !

El Azizia, Libye

El Azizia, Libye

In fine, découvrons El Azizia : une ville au cœur de la fournaise. Située au nord de la Libye, on y a enregistré la température record de 57,8°C le 13 septembre 1922. Ce fut le record de la plus haute température jamais mesurée à la surface de la Terre durant 90 ans.

Bien que cette mesure ait finalement été invalidée par l’Organisation mondiale de météorologie en 2012, El Azizia a déjà vu ses températures effleurer les 50°C.

Amina Zannad

Commentaires: