Tunisie : Deuxième mandat de dépôt contre Mohamed Ali Aroui

L’ancien porte-parole du ministère de l’Intérieur Mohamed Ali Aroui est visé par un deuxième mandat de dépôt. C’est le premier juge d’instruction auprès du Tribunal de première instance de Tunis qui a émis un second mandat de dépôt à son encontre après un premier dans le cadre de l’affaire instalingo.

Selon Mosaïque FM, Aroui est soupçonné de chantage et d’avoir exploité sa qualité de fonctionnaire public pour un avantage personnel.

Mohamed Ali Aroui a été maintenu en détention le 17 juin dans le cadre de l’affaire Instaligo.

Le ministère public avait ordonné une enquête contre les suspects dans « l’affaire Instalingo », une société de production audiovisuelle implantée à Kalâa Kobra.

Les suspects sont accusés d’un attentat ayant pour but de changer la forme du gouvernement, d’inciter les gens à s’armer les uns contre les autres, à provoquer le désordre.

Commentaires: