Affaire Xelo : Les accusés poursuivis pour avoir détruit un navire

Les arguments et les présomptions présentés sont désormais suffisants pour engager les poursuites contre les membres de l’équipage accusés dans l’affaire du navire Xelo qui a fait naufrage au large de Gabès en avril 2022, selon les déclarations du Procureur de la République auprès du Tribunal de première Instance à Gabès, Mohamed Karay, à l’agence TAP.

Ainsi,  De plus, Mohamed Karay a fait savoir que l’accusation de formation d’association de malfaiteurs avec l’intention d’attaquer les biens et les personnes attribuées a été classée faute de preuves suffisantes, signalant que le ministère public a fait appel de cette décision.

Il est à rappeler que le ministère du Transport a annoncé, en avril dernier, l’ouverture de l’enquête maritime sur le naufrage du pétrolier Xelo dans le golfe de Gabès, au large des côtes sud-est de la Tunisie, « selon la loi maritime nationale et les conventions internationales dans l’objectif de préserver les droits de l’Etat tunisien ».

Le Xelo, battant pavillon de la Guinée équatoriale, est sorti du port égyptien de Damiette en direction de Malte, mais il n’est pas parvenu à atteindre sa destination finale en raison des mauvaises conditions météorologiques. L’équipage, composé de 7 personnes, a été secouru avant que le navire ne sombre.

Commentaires: