Affaire « Namaa Tounes » : Le comité de défense met les points sur les i

Le comité de défense dans l’affaire « Namaa Tounes » a tenu un point de presse, ce mardi 12 juillet 2022 afin d’éclaircir certains points du dossier et insister, notamment sur le fait l’association est « un organisme à caractère de développement » et non une association « à but non lucratif ». De plus, elle n’a pas reçu des fonds étrangers depuis sa création.

L’avocat et membre du comité de défense, Mokhtar Jemai, a dénoncé le fait que cette affaire a été soulevée pour la première fois sur fond d’une campagne diffamatoire orchestrée à des fins politiques. D’ailleurs, ni la présidence du gouvernement, en charge du dossier des associations, ni la banque centrale, organisme de tutelle veillant au contrôle des comptes financiers n’ont pris l’initiative d’évoquer le dossier, ajoute Mokhtar Jemai.

Pour le comité de défense, cette affaire est donc montée de toute pièce afin de dissimuler la crise économique, sociale et politique qui ne cesse s’empirer jour après jour. Mokhtar Jemai a aussi critiqué le parquet auprès du pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme, qui s’est empressé, d’après lui, à fournir des informations et des données non encore vérifiées.

En effet, le parquet s’est prévalu de fausses déclarations sur le budget de l’association en prétendant qu’il est à 20 millions de dinars. Or, ce chiffre a été aussitôt démenti par la Commission tunisienne des analyses financières et les procès-verbaux des interrogatoires menés dans le cadre de cette affaire.

Commentaires: