Affaire Namaa : Rached Ghannouchi devant la justice en tant qu’accusé

Le juge d’instruction du Pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme a décidé de convoquer le président du parti Ennahdha Rached Ghannouchi en tant qu’accusé dans l’affaire de l’association Namaa Touns, pour une audition.

Son audition aura lieu le 19 juillet prochain, rapporte Mosaïque FM qui cite des sources judiciaires.

« Selon les éléments disponibles, les agents de l’Unité centrale de lutte contre le terrorisme et des crimes touchant à la sûreté du territoire nationale, ont informé, hier mardi, Rached Ghannouchi qu’il est convoqué pour comparaître devant le juge d’instruction au Pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme », explique la même source.

L’affaire concerne une association créée par des figures nahdhaouis et qui serait en lien avec des actes de financement du terrorisme et de blanchiment d’argent.

Le ministère public a ordonné l’émission d’un avis de recherche à l’encontre de la fille de l’ancien chef du gouvernement Hamadi Jebali.

Un avis de recherche a également été émis à l’encontre de l’ancien ministre des Affaires étrangères Rafik Abdessalem.

Cette enquête vise d’anciens et actuels dirigeants de l’association pour blanchiment d’argent et financement illicite de personnes et groupes liés au terrorisme en Tunisie et à l’étranger.

Conformément à une décision de justice, les comptes bancaires et les avoirs de plusieurs personnes accusées dans l’affaire relative à l’association caritative « Nama Tounes », ont été gelés.

La liste publiée par la Commission tunisienne des analyses financières (Ctaf) évoque notamment le président du Mouvement Ennahdha Rached Ghannouchi, son fils Mouadh, sa fille Soumaya Ghannouchi et son gendre Rafik Abdessalem, l’ancien chef du gouvernement Hamadi Jebali, ses deux filles et son épouse, en plus d’autres personnes.

Commentaires: