Trois ans après, raccordement imminent de la centrale solaire de Tataouine au réseau de la STEG

Le projet fait partie des six projets solaires de 10 MW qui ont été attribués dans le cadre de l’appel d’offres solaire de 70 MW lancé par le ministère tunisien de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables depuis mai 2017.

La centrale solaire photovoltaïque de Tataouine (sud de la Tunisie), d’une capacité de 10MWc et prête à la mise en service depuis le 2019, sera raccordée, ces jours-ci, au réseau de la STEG.

Des équipes spécialisées des promoteurs du projet se sont déplacées sur le site pour finaliser les travaux de réception, constate, mardi, le correspondant de TAP à Tataouine.
Il s’agit d’un méga-projet entrepris en jointe-venture, par Eni International, filiale du groupe pétrolier italien Eni, et la compagnie pétrolière publique tunisienne Enterprise Tunisienne d’Activités Pétrolières (ETAP), moyennant un investissement d’environ 30 milliards.

Selon Eni, la station est dotée d’un système de suivi solaire capable d’optimiser l’énergie produite, il fournira au réseau national plus de 20 GWh / an d’électricité et permettra d’économiser environ 260 000 tonnes de CO2 au cours de ses 25 années d’exploitation prévues.

Le projet qui prévoit le transfert de l’énergie produite à la STEG sur la base d’un contrat d’achat d’électricité d’une durée de 20 ans, a été bloquée par la Fédération générale de l’électricité et du gaz relevant de l’UGTT, qui craignait une la privatisation de la production de l’électricité en Tunisie.

Les responsables de la fédération avaient demandé à plusieurs reprises la révision du cadre règlementaire qui régit la production de l’électricité à partir des énergies renouvelables, en particulier le décret gouvernemental n°105 qui autorise les investisseurs à vendre de l’électricité à qui ils veulent.

Commentaires: