Naoufel Saied : « Le dernier mot revient au Président »

Dans un post Facebook publié ce dimanche 3 juillet 2022, le frère du président de la République et professeur en droit constitutionnel Naoufel Saied est revenu sur la polémique suscitée par le texte du projet de Constitution publié récemment au JORT.

Il a expliqué dans ce sens que la commission consultative a été créée juste pour consultation et que le dernier mot revient au président de la République.

« Tout le monde a le droit de voter pour ou contre la Constitution, même les membres de la commission, et leurs avis ne peuvent influencer aucunement les choix des Tunisiens », a-t-il martelé.

Dans un nouveau rebondissement de taille, le constitutionnaliste et président coordinateur de la commission consultative pour la nouvelle République Sadok Belaid, a annoncé que ladite commission désavoue le projet de Constitution et affirme que cette version est totalement différente de celle présentée au départ.

Dans une lettre publiée dans le journal Assabah, Belaid publie la version originale du projet de Constitution et affirme que celle parue au JORT est « dangereuse ».

Il affirme même qu’elle porte atteinte à l’identité de la Tunisie et ouvre la voie vers une dictature en attribuant tout le pouvoir au président de la République.

Commentaires: