Ons Jabeur, numéro 2 mondiale, à l’assaut de Wimbledon

C’est aujourd’hui que Ons Jabeur entame le très attendu tournoi de Wimbledon. Un rendez-vous ô combien important pour la tenniswoman tunisienne dont l’objectif est de remporter un Grand Chelem.

Tout est au beau fixe pour Ons Jabeur dans la perspective de Wimbledon. En marge de son titre remporté à Berlin, la tenniswoman tunisienne s’est d’abord engagée à Eastbourne en simple où elle n’a finalement joué que le 1er tour avant de se retirer pour se préserver.

A la demande de la légende du tennis mondial féminin, Serena Williams, Ons Jabeur s’est ensuite essayée au double. Le duo Ons – Serena a atteint les demi-finales avant que notre tenniswoman ne déclare forfait pour un petit souci au genou qui nécessitait un temps de repos.

A Wimbledon, Ons Jabeur va ouvrir, aujourd’hui face à la suédoise Mirjam Bjorklund (123ème). Une adversaire à sa portée d’autant que la Tunisienne fait désormais partie des grandes favorites à la victoire finale sachant que l’année dernière, elle avait atteint les quarts de finale à Wimbledon.

Numéro 2 mondiale

Tête de série numéro 3, Ons Jabeur est désormais 2ème au classement WTA, depuis aujourd’hui. Elle n’est plus devancée que par la Polonaise Iga Swiatek, incontestable numéro 1 mondiale et archi-favorite à Wimbledon.

Si tout va bien pour Ons Jabeur lors des premiers matches, elle devrait atteindre au moins les quarts de finale. Théoriquement elle pourrait affronter l’Américaine Danielle Collins (Tête de série numéro 7) en quarts.

Un rôle précurseur

Ons Jabeur qui n’en finit plus de s’affirmer, assume son rôle d’exemple et veut cette fois soulever le trophée. Sa confiance actuelle et son tennis aussi atypique que varié pourraient bien le lui permettre.

A Wimbledon, elle sera sous les projecteurs bien que la numéro 1 mondiale invincible depuis février, Iga Swiatek (série de 35 victoires en cours) et Serena Williams dont c’est le grand retour un an après, vont créer l’événement.

« Je veux être n°1 mondiale »

« Je sais que j’ai ma place dans le top 10, c’est ce que j’essaie d’atteindre. (…) j’aimerais entrer dans le top 10 ou 15 avant de viser au-delà. Je veux être n°1 mondiale et gagner des Grands Chelems ».

Cette déclaration date du 25 décembre 2020, le jour où elle a signé un contrat de sponsoring avec Tunisie Telecom, qui soutient la tenniswoman dans son parcours sur le circuit WTA.

Que de chemin parcouru depuis ce jour-là, mais le plus dur commence, désormais…

Commentaires: