Energies renouvelables : 76 projets à l’arrêt

Le président du Groupement des producteurs d’énergies renouvelables, Abdellatif Hammouda, a déclaré ce mardi 21 juin 2022, dans une interview sur Shems Fm, que la production de la Tunisie en énergie renouvelable n’est que de 3%, et que l’objectif à atteindre est de l’ordre de 35% en 2030.

Dans cet entretien, Abdellatif Hammouda a critiqué les positions récusant la privatisation du secteur de l’énergie, au moment où tout le monde entier se dirige vers la privatisation.

Il a dévoilé que pas moins de 76 projets, touchant l’énergie éolienne et solaire, sont aujourd’hui suspendus bien qu’ayant obtenu l’agrément, entre autres, en raison de l’absence de la garantie de l’Etat à ce sujet.

Situation qui a poussé bon nombre de sociétés à quitter le pays, ce qui nécessite une intervention urgente et un intérêt accru donnant à ce secteur la priorité absolue.

Le président du Groupement, Abdellatif Hammouda, a adressé à l’occasion un appel au Président de la République, Kaïs Saïed, afin que ce dossier soit sous sa supervision afin de prendre les décisions fermes qui s’imposent.

Pourtant, trois appels d’offres devraient être lancés par le ministère de l’Industrie pour l’installation de 2000 mégawatts (MW) d’énergie renouvelable dans le cadre du régime de concessions, moyennant un investissement de l’ordre de 5 milliards de dinars (1,5 à 2 milliards de dollars).

Il s’agit d’appels d’offres concernant des projets d’énergie photovoltaïque (PV), d’une capacité de 100 Mw dans des sites proposés par les promoteurs, des projets éoliens (deux projets chaque année de 75 Mw) et d’autres projets dans des sites proposés par l’Etat pour une capacité de 600 Mw.

Commentaires: