Tunisie : Le ministère des Sports menace la FTF

Le ministère de la Jeunesse et des sports réagit à l’affaire du match d’appui entre l’ES Métlaoui et l’ES Hammam-Sousse.

Le porte-parole et directeur des affaires juridiques au ministère de la Jeunesse et des sports, Chokri Hamda, a, en effet, annoncé que son département refusait la décision prise par la Commission d’appel de la Fédération tunisienne de football (FTF) d’imposer l’organisation d’un match d’appui entre l’ES Hammam-Sousse et l’ES Metlaoui.

Le ministère refuse cette idée et considère qu’il s’agit d’une décision qui ne porte aucune trace juridique, annonçant par là que la loi sera appliquée contre toute fédération accusée de manquer à ses devoirs.

Les décisions peuvent aller jusqu’à la dissolution du bureau fédéral, ajoutant que l’inspection au ministère est en train de préparer un dossier relatif à la FTF concernant d’éventuels dépassements. Il a indiqué, dans ce sens que la FTF n’a pas le droit de changer les règles du jeu en cours de route.

Match d’appui entre l’ESM et l’ESHS
ou l’art de mettre le feu aux poudres !

Mais quelle mouche a donc piqué la commission de discipline et de fair-play de la Fédération Tunisienne de Football (FTF) en décidant d’annuler la relégation de l’ES Métlaoui en Ligue 2 et de lui faire disputer un match d’appui qui l’opposera à l’ES Hammam-Sousse ? Une décision qui risque surtout de mettre le feu aux poudres.

Le play-out avait livré son verdict avec la relégation de l’ES Zarzis et de l’ES Métlaoui notamment après le match polémique entre les Zarzissiens et l’ES Hammam-Sousse au cours duquel les Sahéliens avaient égalisé à la 100’, sauvant ainsi leur place parmi l’élite et envoyant l’ESM en Ligue 2. Le but égalisateur de l’ESHS a fait couler beaucoup d’encre et les Zarzissiens ont été accusés de passivité sur l’action en question.

La décision prise de faire jouer un match d’appui entre l’ESM et l’ESHS a été rejetée par les dirigeants sahéliens. Ils refusent de jouer ce match estimant que sur l’action du but polémique, les joueurs de l’ESHS n’assument aucune responsabilité par rapport à la passivité des joueurs de l’ESZ et n’ont donc rien à se reprocher.

La décision de la FTF accorde une nouvelle chance à l’ESM de se maintenir en Ligue 1. Pourquoi ne l’accorderait-on pas à l’ESZ ? Cette décision menace de nouveau l’ESHS alors que cette équipe a sauvé sa peau en Ligue 1 tout comme l’OB ! N’aurait-il pas fallu prendre des sanctions vraiment exemplaires comme la double rétrogradation pour les Zarzissiens ou faire carrément rejouer cette dernière journée du play-out ?

Depuis cette décision, ça chauffe à Zarzis après les lourdes sanctions infligées à Wael Kordi et Hassan Houssem Ramdhane (5 ans de suspension avec une amende de 50 mille dinars) et l’annulation de la relégation de l’ESM. Les supporters l’ont exprimé en coupant les routes. A Hammam-Sousse, les supporters de l’ESHS menacent de hausser le ton si leur équipe est privée de son maintien.

Commentaires: