Tunisie : La rue n’est plus un espace sûr, s’inquiète le FTDES

S’agissant des taux de violence et de criminalité, la responsable a fait savoir que tous les indicateurs sont en hausse, et que l’espace public n’est plus sûr pour les citoyens

Le nombre des mouvements de protestation a diminué pendant le mois de mai, a annoncé mercredi, le forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES). En effet, le nombre des mouvements de protestation est passé de 734 en avril à 586 en mai, soit une diminution de 148 mouvements.

Selon la chercheuse en sociologie et coordinatrice du forum, Najla Arfa, ces statistiques annoncent une  » explosion sociale « , soulignant l’enregistrement de 4383 mouvements de protestation depuis le début de l’année 2022 et jusqu’au mois de mai.

Arfa a indiqué, lors d’une conférence virtuelle pour la présentation des dernières statistiques du forum sur les mouvements de protestation en Tunisie, que la plupart de ces mouvements, soit 82.4 % du total de ces protestations, a été caractérisée par l’anarchie et l’usage de la force face à la non réponse du gouvernement aux revendications des protestataires.

Selon Arfa, Gafsa est classé en tête de liste, en terme de nombre de mouvements de protestation avec 116 mouvements, suivi de Sfax (101 mouvements) et Tunis (90 mouvements).

S’agissant des taux de violence et de criminalité, la responsable a fait savoir que tous les indicateurs sont en hausse, et que l’espace public n’est plus sûr pour les citoyens.

Commentaires: