Abir Moussi : « Le gouvernement de Najla Bouden est illégitime et corrompu »

« Le gouvernement de Najla Bouden est illégitime et corrompu ». C’est ce qu’a déclaré la présidente du Parti destourien libre (PDL), Abir Moussi, hier, lors d’une conférence organisée sur la situation en Tunisie.

Elle a estimé que ce gouvernement est illégitime « vu qu’il est en train de diriger le pays en dehors des cadres légaux et sans aucun contrôle administratif et financier », a-t-elle ajouté dans des propos rapportés par l’agence TAP.

Elle a fait référence à la dissolution du parlement et des instances constitutionnelles par le président de la République Kaies Saied, aux décrets présidentiels qui se sont multipliés, etc.

Elle a, en outre, estimé que « l’horizon politique en Tunisie n’est pas clair » et que « le président de la République aura du mal à respecter le calendrier politique qu’il s’est fixé sans référence juridique aucune, après le gel de la Constitution ».

Abir Moussi a axé sa conférence sur les négociations avec le Fonds Monétaire International (FMI), s’interrogeant sur la crédibilité de ces négociations avec les bailleurs de fonds face à « l’équation impossible entre les calendriers économique et politique ».

Elle a, ainsi indiqué que « le PDL refuse le document de réformes soumis au FMI, étant donné qu’il a été élaboré par un gouvernement illégitime, sans concertation avec les partis politiques et les organisations nationales ».

La présidente du PDL a aussi fait remarquer que le Budget de l’Etat pour l’année 2021 n’a pas encore été clôturé, tout comme les budgets de 2020, 2019, 2018 et 2017. « Chaque millime dépensé en dehors des cadres légaux, relève de la corruption, a-t-elle notamment estimé ».

Commentaires: