Tunisie – FMI : L’UGTT a son propre programme de réformes !

Le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi a présidé l’ouverture, ce vendredi 27 mai 2022 à Hammamet, des travaux de la commission administrative de la centrale syndicale, consacrés au projet économique et social et aux réformes.

Dans ce cadre, il a fait part de son étonnement en marge de l’annonce faite par le gouvernement concernant la préparation d’un programme de réforme et l’avancement des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI) alors que la présidence de la république a annoncé la formation d’une commission économique et sociale qui sera chargée d’étudier les réformes.

« Le gouvernement a préparé un projet de réformes
complètement différent de celui de l’UGTT »

Noureddine Taboubi a signalé que le gouvernement a préparé un projet de réformes complètement différent de celui qui a été réalisé par le département des études de la centrale syndicale et qui doit être présenté aujourd’hui à la discussion lors de la commission administrative.

Selon Tabboubi, le projet de l’UGTT comporte les réformes sociales et économiques nécessaires pour la Tunisie et tient compte des difficultés budgétaires en attendant la préparation d’un projet de réformes politiques, juridiques et électorales.

La vision de l’UGTT

Les négociations officielles avec le Fonds Monétaire International (FMI) pour la conclusion d’un nouvel accord de financement doivent démarrer dans les prochaines semaines avait indiqué, mercredi 25 mai, la ministre des Finances, Sihem Nemsia.

Dans ce cadre bien précis, la ministre a révélé que les partenaires du gouvernement (UTICA et UGTT) ont reçu une copie de la première mouture du programme de réformes économiques.

A ce titre, elle a signalé que l’UTICA a déjà présenté des réponses et des propositions au gouvernement. Ce qui n’est pas le cas de l’UGTT qui n’a toujours pas réagi, selon elle.

Farouk Ayari, secrétaire général adjoint de l’UGTT, a réagi en précisant que la centrale syndicale a sa propre vision sur le projet négocié avec le FMI s’interrogeant, par la même occasion sur le bien fondé des discussions avec le FMI, concernant les principaux axes du programme de réformes économiques alors que l’UGTT n’ pas donné sa réponse.

Hier, la ministre des Finances a indiqué que les discussions avec le FMI, concernant les principaux axes du programme de réformes économiques ont été parachevées, et que la prochaine étape consiste en des concertations, qui auront lieu, dans les prochains jours, entre le gouvernement et le FMI.

Pourparlers préparatifs pour les négociations avec le FMI

Les pourparlers préparatifs pour les négociations avec le FMI ont démarré sur la base d’un programme de réformes concernant la masse salariale, la réforme fiscale, la réforme des établissements publics et la subvention.

La Tunisie espère conclure un accord de financement et obtenir du FMI une enveloppe de 4 milliards de dollars. La participation de la Cheffe du gouvernement Najla Bouden au Forum économique de Davos s’est inscrite dans le cadre de ces prochaines négociations officielles.

La participation de la délégation tunisienne au Forum économique de Davos a permis la rencontre de plusieurs hauts responsables internationaux, dont celle de Najla Bouden avec la Directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, lundi dernier.

Le 20 mai dernier, le porte-parole du FMI, Jerry Rice avait fait savoir, lors d’une conférence de presse en ligne, que le Fonds poursuit encore les discussions avec les autorités tunisiennes, ajoutant que « la mise en oeuvre des réformes économiques ne doit pas attendre la fin de ces discussions ou la conclusion d’un accord de financement ».

Commentaires: