L’UGTT refuse de participer à la Commission consultative des affaires économiques et sociales

La commission administrative nationale de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), réunie ce vendredi, a fait savoir que l’organisation ouvrière n’a pas été consultée avant d’être désignée au sein de la Commission consultative des affaires économiques et sociales et qu’elle refuse d’y participer.

L’UGTT s’est dite étonnée de « l’insistance à imposer une vision unilatérale qui ne fera qu’approfondir la crise profonde dans laquelle patauge le pays », selon un communiqué publié par l’organisation.

La commission administrative s’est réunie sous la présidence du secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi pour débattre de la vision de l’organisation syndicale en vue de sauver l’économie et faire avancer le pays. La réunion s’inscrit, également, dans le cadre de l’application des décisions du 23 mai 2022 appelant à ce que la commission administrative soit en réunion permanente pour suivre les développements.

Elle intervient, aussi, suite à la publication du décret présidentiel n° 505 du 25 mai 2022, relatif à la composition de la commission consultative des affaires économiques et sociales et de la commission consultative des affaires juridiques.

Le décret-loi n 30 de l’année 2022 relatif à la création d’une instance nationale consultative pour une nouvelle république est paru, récemment, au Journal Officiel de la République tunisienne.

Le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi, a souligné, ce vendredi 27 mai 2022, que l’introduction de son nom et de sa qualité dans le décret présidentiel relatif à la commission nationale consultative n’engage que la personne signataire de ce document.

Commentaires: