Variole du singe : 131 cas dans 19 pays…

CP : Reuters

Selon un communiqué publié ce mardi 24 mai 2022, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), 131 cas confirmés de la variole du singe et 106 autres présumés ont été enregistrés dans 19 pays à travers le monde.

Dans ce communiqué, l’OMS explique qu’il est possible de contenir la variole du singe et que des concertations dans la recherche scientifique autour de ce fléau se tiennent actuellement.

A ce propos, un responsable au sein de cet organisme, a déclaré que l’OMS juge que l’expansion de ce virus en dehors de l’Afrique ne nécessite pas le lancement d’une large campagne de vaccination.

Par contre, d’autres mesures, comme l’hygiène personnelle ou le comportement sexuel préventif, contribuent à la maîtrise de son expansion.

En Tunisie aucun cas de variole du singe n’a été enregistré à ce jour en Tunisie, a rassuré hier Hier, le directeur de l’Institut Pasteur de Tunis, Dr. Hechmi Louzir, appelant les Tunisiens à ne pas paniquer.

Il est à rappeler que la variole du singe, originaire d’Afrique, n’est pas sans poser des inquiétudes ! Elle est originaire des zones isolées centre et de l’ouest de l’Afrique, à proximité des forêts tropicales et humides.

Le virus se transmet de certaines espèces animales à l’homme. D’après l’OMS, elle est transmise par les espèces telles que rongeurs ou primates. Cependant, la transmission interhumaine est très faible, voire quasi-inexistante.

Cette maladie est appelée variole du singe, car ces symptômes se rapprochent, en moins grave, à ceux de la variole qui a été éradiquée totalement en 1980.

Elle se manifeste, le plus souvent, avec l’apparition d’une fièvre soudaine et virulente et des douleurs musculaires. Ensuite, vient la période d’éruption cutanée pouvant s’étendre sur tout le corps.

Commentaires: