Violence : Les médecins urgentistes de La Rabta en grève

Des médecins résidents aux urgences de l’hôpital Rabta observent, demain mardi, un mouvement de protestation et une suspension provisoire du travail, en signe de protestation contre « les attaques répétées contre le personnel médical et paramédical de l’hôpital, notamment aux urgences » , a annoncé, lundi 23 mai, l’Organisation tunisienne des jeunes médecins.

Dans un communiqué publié lundi, l’organisation a indiqué que la suspension du travail, qui se poursuivra jusqu’à trois heures de l’après-midi du même jour, avec la prise en charge des cas d’urgence vitale, intervient en protestation contre les attaques perpétrées à l’encontre du personnel médical et paramédical, dans une absence quasi-totale depuis le 1er mai courant, du personnel de garde à l’Hôpital.

L’organisation a ajouté que le manque des agents de sécurité à l’hôpital en général et au service des urgences en particulier, a provoqué une exacerbation du phénomène de violence, ce qui a entraîné la perturbation des prestations de santé dans ce département.

Dans ce contexte, les médecins résidents des urgence, ont appelé à la mobilisation d’une patrouille de sécurité permanente 24/24h dans le service des urgences et à l’accélération des procédures d’affectation des gardes au service des urgences.

Commentaires: