Tunisie : Quelle position va adopter l’UGTT ?

Les travaux de la commission administrative de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) ont démarré, ce lundi 23 mai 2022 à Hammamet sous la présidence du secrétaire général de l’Union, Noureddine Tabboubi.

Les travaux seront notamment axés sur l’examen de la situation générale dans le pays et les moyens d’élaborer une position de la centrale syndicale face aux derniers développements sur la scène nationale, a indiqué à l’agence TAP Anouar Gaddour, secrétaire général adjoint chargé des études et de la documentation.

C’est en marge de ces travaux que l’UGTT devrait présenter sa position portant sur le décret n30-2022, relatif à la création d’un comité national consultatif pour la nouvelle république, sachant que la centrale syndicale a exprimé, samedi son refus de participer au dialogue national tant que les résultats sont déjà connus.

Rien n’a filtré !

Signalons que le président de la République, Kais Saied, devait s’entretenir, hier, avec le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi, au sujet du dialogue national. une rencontre qui est intervenue un jour avant la réunion de la commission administrative de l’UGTT.

Or, ni la Présidence de la République ni l’UGTT n’ont communiqué les résultats de cette rencontre cruciale.

Le président de la République a, également reçu, hier à Carthage, le président de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’Artisanat (UTICA), Samir Majoul.

Selon la page Facebook de l’UTICA, la situation socio-économique a été au centre de cet entretien. Le communiqué du patronat n’a pas évoqué le dialogue national et la participation de l’UTICA au comité national consultative.

Le décret-loi présidentiel relatif au comité national consultatif

Le président de la République a annoncé vendredi 20 mai 2022 que le professeur de droit constitutionnel Sadok Belaid a été désigné comme président coordinateur du comité consultatif pour la nouvelle République.

Sadok Belaid a été invité ce vendredi au palais présidentiel où il a eu une entrevue avec le président de la République, indique un communiqué de Carthage.

A noter que durant la même journée, Le décret-loi présidentiel portant création de ce Comité a, également, été publié au JORT. Le Haut comité pour la nouvelle République se compose de :

* La commission des affaires économiques et sociales, qui sera présidée par le bâtonnier de l’ordre national des avocats de Tunisie. Elle comprend les représentants de l’UGTT, de l’UTICA, de L’UTAP, de l’UNFT et de la Ligue tunisienne des droits de l’Homme.

* La commission consultative juridique regroupera les doyens des Facultés de droits, de sciences juridiques et politiques.

* La commission du dialogue national qui regroupe les membres des deux autres commissions soumet au président de la République un rapport final avant le 20 juin prochain.

Commentaires: