Tunisie : Une inflation à deux chiffres … c’est la catastrophe, avertit Abassi

Lors d’un évènement à Sfax, le gouverneur de la Banque Centrale Marouane Abassi est revenu sur la récente hausse du taux directeur à 7% ayant provoqué une grande polémique.

Le premier responsable de la BCT a expliqué qu’il s’agit d’un mal nécessaire en vue de maitriser l’inflation en Tunisie. Pour lui, la grande catastrophe est de voir un taux d’inflation à deux chiffres, c’est-à-dire atteindre les 10% dans les mois à venir. « C’est une catastrophe », a-t-il averti.

Abassi a rappelé que la banque des banques a déjà rabaissé ce taux directeur à deux reprises, mais son augmentation était nécessaire.

Comme annoncé il y a une dizaine de jours par l’Institut national de la statistique (INS), le taux d’inflation a poursuivi sa tendance haussière pour le quatrième mois consécutif, pour s’établir à 7,5%, au mois d’avril 2022 (en glissement annuel).

La BCT a indiqué que cette remontée de l’inflation a pour origine l’accélération des prix des produits manufacturés qui ont augmenté de 9,3% et de ceux des produits alimentaires de 8,7% (contre 4,9% en avril 2021).

Au milieu d’une crise économique sans précédent, et alors que les ménages tunisiens font face à une nette détérioration de leur pouvoir d’achat, la Banque Centrale de Tunisie (BCT) a décidé de faire relever de manière significative son taux directeur.

Les avis des économisent convergent tous vers un seul constat : ce sont les citoyens qui vont payer la facture.

Si pour la BCT cette décision intervient dans une optique de faire face à la tendance haussière de l’inflation, cette mesure fera relever directement le taux d’endettement des Tunisiens.

Commentaires: