Meknassi : Blocage par les mineurs de phosphate

Les mineurs de phosphate à Meknassi (gouvernorat de Sidi Bouzid) ont procédé, ce jeudi 19 mai 2022, au blocage de la route nationale n°14 reliant les gouvernorats de Gafsa et Sfax, la voie ferrée numéro 13, ainsi que les administrations publiques dans la région.

Il exigent la régulation de leur situation professionnelle et leur intégration au sein de la Société des Phosphates de Gafsa (CPG), rapporte l’agence TAP.

Les manifestants ont également brulé des pneus au niveau de l’avenue principale de la ville, en protestation contre ce qu’ils ont qualifié de politique « d’atermoiement de l’Etat, après des années de chômage, en dépit de l’acceptation dans un concours national en 2016 ».

Ils rappellent, dans un communiqué, qu’un accord a été convenu avec le ministère de l’Energie, selon lequel les autorités de tutelle procéderaient à la régulation de leur situation professionnelle.

A rappeler que 158 mineurs de phosphate ont été acceptés dans un concours national et avaient exercé pendant deux ans dans la mine de phosphate de Meknassi, avant qu’ils ne soient suspendus, une situation qui a déclenché une série de mouvements de protestation.

Ce blocage intervient à l’heure où la Compagnie des Phosphates de Gafsa (CPG) se focalise sur la récupération de ses clients traditionnels sur le marché mondial, après plus de 10 ans de suspension des exportations tunisiennes de phosphates.

Dans ce contexte, la CPG s’apprête à exporter près de 50 mille tonnes de phosphates avant la fin du mois de mai courant vers ses clients traditionnels que la Tunisie avait perdu ces dernières années à cause de l’effondrement de la production nationale qui a régressé au niveau d’environ 4 millions de tonnes actuellement, contre près de 8 millions de tonnes en 2010.

Commentaires: