En attendant le jour « J » : Ons Jabeur se détend avec son amie Anett Kontaveit

CP : Twitter Ons Jabeur

Ons Jabeur poursuit sa préparation à Paris dans l’optique de Roland-Garros. Entre deux entraînements poussés, notre championne se permet des moments de détente qui mettent du baume au coeur.

Hier, elle partageait des photos de son entraînement, aujourd’hui, jeudi 19 mai, Ons Jabeur a publié un instantané d’elle en compagnie de sa grande amie, l’Estonienne Anett Kontaveit, qui se prépare elle aussi au tournoi de Roland-Garros.

Ons Jabeur et Anett Kontaveit sont de grandes amies qui s’apprécient beaucoup en dehors des courts de tennis et qui se sont déjà affrontées à six reprises sur le circuit WTA.

Ons Jabeur, d’une nature espiègle, lorgne désormais le top 5 dans le classement WTA. Grâce à ses prouesses sportives elle a atteint la 6ème place du classement WTA. Il s’agit de son meilleur classement alors qu’en décembre 2020, elle pointait encore à la 31ème position.

Un classement qu’elle aura l’occasion d’améliorer à Roland-Garros dans quelques jours (du 22 mai au 5 juin).

« On va apprendre de ce match », avait confié Ons Jabeur, après sa défaite en finale à Rome, pas mécontente malgré tout de sa semaine italienne qui l’a confortée dans ses ambitions de gagner un Grand chelem cette année.

Soutenue par ses sponsors dont Tunisie Telecom, elle a désormais placé la barre très haut. Ons Jabeur l’a d’ailleurs toujours clamé haut et fort, elle a un rêve, celui de devenir n°1 mondiale et surtout de remporter un titre du Grand Chelem.

Et malgré la défaite d’hier à Rome, elle reste soutenue par tous. « Merci pour ces exploits sportifs et cette détermination sans faille. Merci d’avoir porté si haut notre beau drapeau ! », a d’ailleurs commenté Tunisie Telecom après la finale de Rome donnant ainsi rendez-vous à Roland-Garros.

« Vous en rêviez … Ons Jabeur l’a fait ! Grâce à ses prouesses sportives et à sa continuelle évolution, notre OJ nationale a été propulsée à la 6ème place du classement WTA », commentait encore TT.

Commentaires: