Scènes de chaos à Rades : Etait-ce planifié ?

Retour sur la finale de la Coupe de Tunisie de handball entre l’Espérance ST et le Club Africain. Une finale arrêtée au bout de dix minutes de jeu et qui a laissé la place a des scènes de violence inouïes et des affrontements.

En marge de cette finale chaotique, le ministère de la Jeunesse et des sports a annoncé que toutes les mesures nécessaires seront prises afin d’éviter que de pareils actes se renouvellent.

Une réunion urgente se tient, ce matin, au siège du ministère de la Jeunesse et des Sports, présidée par le ministre Kamel Deguiche, en présence de hauts responsables et du président du Comité de gestion de la Fédération tunisienne de handball, Youssef Kortobi.

Dans une déclaration à la radio Mosaique fm, Tarek Ferjaoui, directeur de la Cité nationale sportive de Radès a déclaré fait savoir que « les événements survenus hier, lors du derby de handball n’étaient pas un hasard ».

« Ce qui s’est passé lors de la finale de la Coupe, entre le Club africain et l’Espérance sportive de Tunis était planifié », a-t-il souligné, laissant ainsi planer le doute sur ce qui s’est véritablement passé.

De son côté, Kamel Deguiche a révélé, aujourd’hui, avoir été informé d’éventuelles menaces concernant des actes de violence, lors de la finale de la Coupe de Tunisie de handball, précisant que « le match ne pouvait pas être reporté en se basant sur ces informations », a-t-il dit.

A propos de la menace de huis clos planant sur toutes les compétitions sportives suite aux incidents d’hier, il a rejeté cette idée et ce, quels que soient les résultats de l’enquête qui a été ouverte.

Commentaires: