Najla Bouden et certains ministres ont jeté l’éponge, présuppose Ghazi Chaouachi

Najla Bouden, première cheffe du gouvernement en Tunisie

Le gouvernement s’affaiblit à coup de crise politique et économique. Pour certains, il a même perdu tout contrôle de la situation alors que le président de la République semble prendre les commandes du gouvernement.

C’est dans ce contexte que le secrétaire-général d’Attayar, Ghazi Chaouachi révèle que la cheffe du gouvernement aurait jeté l’éponge, mais sa démission n’a pas été activée par le président de la République.

« Il y a quelques jours, Najla Bouden a présenté sa démission au chef de l’Etat qui ne l’a pas activé », a-t-il insisté.

Et de préciser également que d’autres ministres ont également présenté leur démission, et refusent même de signer les documents officiels.

Ghazi Chaouachi est allé jusqu’à dire qu’actuellement, il existe une « guerre dans les coulisses de Carthage », pour succéder à Najla Bouden.

Le premier responsable d’Attayar compte lancer un front pour contrer le projet de Kais Saied. En effet, il a évoqué récemment l’idée de former un front national unifié sans préciser s’il s’agit du front initié par Ahmed Nejib Chebbi.

« L’heure est venue maintenant pour la formation d’un front national unifié qui exprime clairement son rejet total du processus unilatéral du président de la République, a-t-il déclaré.

Commentaires: