Mohamed Affes compte se livrer à la justice militaire

Dans une vidéo publiée ce lundi 9 mai 2022, le député de la Coalition Al-Karama, Mohamed Affes, a annoncé qu’il comptait se rendre à la justice militaire, en se présentant au tribunal militaire de Tunis.

Il a déclaré dans ce sens : « Je me suis caché en attendant la fin du coup d’Etat et parce que je suis contre la comparution de civils devant les tribunaux militaires ».

D’autre part, Mohamed Affes affirme que cette décision résulte, selon lui, de « l’échec de la manifestation du 8 mai 2022 en soutien à Kaïs Saïed », sachant que cette manifestation a réuni, selon certains chiffres annoncés par le ministère de l’Intérieur, plus de deux mille manifestants à Tunis. Cela en plus d’autres manifestations de soutien dans plusieurs gouvernorats du pays.

Mohamed Affes a ajouté qu’il avait choisi de se livrer aux autorités militaires après le mois de Ramadan, revenant sur sa position quant au conflit de compétence entre la justice civile et la justice militaire et évoquant le non-lieu prononcé par la justice à son encontre.

Il a rappelé que plusieurs dossiers ont été montés par le pouvoir en place contre lui dans le cadre de la répression des opposants, selon lui.

Il est à rappeler qu’un mandat d’amener a été émis contre lui et Abdellatif Aloui à la mi-août 2021. Tous deux impliqués dans l’affaire de l’aéroport. Le mandat a été émis par le juge d’instruction près le Tribunal militaire, suite à leur refus de répondre à la convocation. Les députés en question ne s’étaient pas présentés devant le juge, le 16 août 2021.

Une affaire qui remonte au mois de mars 2021, lorsque des députés d’Al-Karama étaient intervenus en faveur d’une dame interdite de voyage sous le coup de la procédure S17 et se sont heurtés aux forces de sécurité à l’aéroport. Ils ont provoqué un chaos indescriptible à l’aéroport en voulant obliger les services de sécurité à la laisser embarquer.

Commentaires: