Kais Saied : « Pas question d’imposer des restrictions à la presse »

Kais Saied reçoit Rachida Ennaifer

Le Président de la République Kaïs Saïed a reçu, jeudi, à Carthage, son ancienne conseillère en communication, la journaliste et universitaire Rachida Ennaifer.

Le Chef de l’Etat a réaffirmé à cette occasion, son attachement à la liberté d’expression et à une presse libre, « d’autant plus que la Tunisie dispose de textes relatifs à la liberté de la presse depuis octobre 1884 », a-t-il rappelé.

Il a également souligné que la liberté d’expression doit être précédée de la liberté de pensée, affirmant que « la pensée nationale vise à préserver l’Etat et ses institutions et œuvre pour que la presse soit un outil d’expression », indique un communiqué de la présidence de la République.

« Il n’est pas question d’imposer des restrictions à la presse », a-t-il insisté, soulignant que « le plus important est que chaque partie assume ses responsabilités en cette conjoncture que connaît la Tunisie ».

Ces positions interviennent sur fond d’une nette détérioration de la situation de la liberté de presse en Tunisie.

Il est à rappeler que le dernier classement mondial de la liberté de la presse, publié par l’organisation Reporters sans frontières (RSF), mardi 3 mai 2022, à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse a confirmé une forte régression de la Tunisie dans ce classement, passant du 73ème au 94ème rang.

Partie du siège du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) au Belvédère, de nombreux journalistes de la presse écrite, audiovisuelle et autres reporters et photographes se sont dirigés hier jeudi 5 mai vers l’avenue Habib Bourguiba, pour un rassemblement de protestation.

Commentaires: