La Tunisie « évitera » l’utilisation du vaccin Johnson & Johnson

Vaccin Johnson & Johnson

La « Food and Drug Administration » (FDA) américaine a émis hier jeudi 5 mai une recommandation visant à limiter l’utilisation du vaccin « Johnson & Johnson » contre le Coronavirus en raison de complications inquiétantes, notamment la coagulation du sang.

Dr Riad Daghfous, membre du Comité Scientifique de Lutte contre le CoronaVirus, a indiqué, vendredi dans une déclaration à la TAP, que les autorités sanitaires en Tunisie éviteront, après l’émission de cette recommandation, l’utilisation du Vaccin « Johnson & Johnson », par mesure de précaution, indiquant qu’il n’y aura recours à ce vaccin qu’à la demande des citoyens eux-mêmes.

Il a expliqué que la recommandation de la Food and Drug Administration américaine visant à restreindre l’utilisation du vaccin « Johnson & Johnson » s’est basée sur les résultats d’une étude récente qui a démontré que ce vaccin provoquait des caillots sanguins chez certaines personnes dans plusieurs pays du monde.

Daghfous a révélé qu’aucun cas de coagulation sanguine n’a été enregistré en Tunisie résultant de l’utilisation du vaccin « Johnson & Johnson », indiquant que la Tunisie n’a utilisé que 1 million et 300 mille doses de ce type de vaccin depuis l’émergence de la pandémie.

La Tunisie s’oriente depuis plusieurs mois vers l’utilisation du vaccin « Pfizer », acquis en grande quantité, selon Daghfous. Seules 2 500 personnes ont été vaccinées avec le vaccin « Johnson & Johnson » au cours des cinq dernières semaines.

Commentaires: