Ennahdha nie être à l’origine des fuites visant Noureddine Taboubi

Noureddine Taboubi

Le mouvement Ennahdha a démenti les accusations portées par le Secrétaire général adjoint de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) Sami Tahri, selon lesquelles il serait à l’origine de la fuite d’un faux document visant le Secrétaire général du syndicat Noureddine Taboubi.

Ennahdha « dément totalement ces accusations » et « se réserve le droit de poursuivre quiconque le calomnie ou diffame », prévient le parti dans un communiqué publié jeudi soir.

Il affirme qu’il « respecte la personne de Noureddine Taboubi » et « se place au-dessus de ces pratiques qui visent à semer la discorde entre les Tunisiens ».

Le mouvement met en garde « l’opinion publique nationale des dangers du discours de division, d’incitation à la haine et des appels à la violence et au chaos », et de leurs « effets dévastateurs sur la paix civile et la situation politique, économique et sociale du pays ».

Le document en question n’est autre qu’une photo d’un chèque présenté comme étant d’origine émiratie d’une valeur de 250 mille dollars au nom de Noureddine Taboubi. Mais selon la centrale syndicale il s’agit d’une photo truquée portant atteinte à l’image de son secrétaire-général.

Commentaires: