Tunisie : Les journalistes revendiquent la liberté de la presse

Les journalistes tunisiens manifestent

Partie du siège du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) au Belvédère, de nombreux journalistes de la presse écrite, audiovisuelle et autres reporters et photographes se sont dirigés en cette fin de matinée vers l’avenue Habib Bourguiba, pour un rassemblement de protestation.

Sur le perron du Théâtre municipal de Tunis, les journalistes ont lancé des slogans et levé des pancartes dénonçant la situation dans laquelle se trouve embourbée la presse d’une façon générale.

Avec « Notre liberté dépend de la liberté de la presse », « 4ème Pouvoir et non Pouvoir soumis », « L’accès à l’information, un droit inaliénable », « La liberté de la presse en danger » et bien d’autres slogans ont été portés par les protestataires dont les membres du Bureau du SNJT qui ont, lors de leurs interventions, appelé le Président de la République, Kaïs Saïed, à intervenir résolument pour mettre fin à toutes les exactions dont sont victimes les journalistes dans l’exécution de leur tâche et à traduire dans les faits la liberté de la presse.

Le Syndicat considère, dans ce contexte, que la liberté d’expression fait face à un péril imminent, tenant pour responsable le président de la République. Les intervenants ont, d’autre part, rendu hommage aux partis et aux organisations qui les ont soutenus et soutiennent leur mouvement pour la défense de leurs droits et véritablement celle la liberté de la presse.

Il est à rappeler que le dernier classement mondial de la liberté de la presse, publié par l’organisation Reporters sans frontières (RSF), mardi 3 mai 2022, à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse a confirmé une forte régression de la Tunisie dans ce classement, passant du 73ème au 94ème rang.

Commentaires: