Un haut comité pour préparer l’instauration de la « nouvelle République »

Présidence de la République

Le président de la République Kais Saïed a annoncé la création d’un haut comité auquel sera confié la mission de préparer au mieux l’instauration d’une nouvelle République dans les plus brefs délais, conformément au décret présidentiel relatif aux mesures exceptionnelles.

Ce haut comité se penchera sur des questions et des orientations aux contours clairs, a précisé le président Saïed, lors d’une allocution prononcée dimanche soir à l’occasion de la célébration concomitante de la fête de Aïd al-Fitr et la fête du travail.

Ledit haut comité, a ajouté Saïed, sera constitué de deux organes. Le premier sera chargé des questions liées au dialogue national et sera composé du quartet : Union générale tunisienne du travail (UGTT), l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA), l’Ordre national des avocats (ONAT) et la Ligue tunisienne de défense des droits de l’homme (LTDH).

Ce dialogue national sera « différent » de ses prédécesseurs, a assuré le président de la République, soulignant qu’il ne sera ouvert qu’à ceux qui sont « crédibles » envers le mouvement correctif amorcé le 25 juillet 2021.

Ceux qui se sont vendus les consciences, qui sont « dépourvus de patriotisme » et qui n’ont cessé de « saccager, d’affamer et de malmener le peuple tunisien », ne seront plus présent à ce dialogue, a martelé le chef de l’Etat.

Les travaux de cet organe seront soumis au peuple par voie de consultation nationale avant que les recommandations et les propositions formulées ne prennent corps dans un projet soumis à l’approbation populaire dans le délai préétabli du 25 juillet 2022, a-t-il précisé.

Commentaires: