Washington « profondément préoccupé » par la restructuration « unilatérale » de l’ISIE

Conseil de l’ISIE

Les Etats-Unis ont fait part, mardi 26 avril de leur vive inquiétude face à la décision « unilatérale » du président Kais Saïed de « restructurer » l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) en Tunisie.

Lors d’un point de presse publié, aujourd’hui, par l’ambassade des Etats-Unis en Tunisie, le porte-parole du Département d’Etat, Ned Price a estimé que l’existence d’une Instance supérieure indépendante pour les élections est « extrêmement importante » compte tenu du rôle constitutionnel qui lui est confié dans l’organisation du référendum et des prochaines élections législatives en Tunisie.

« Les Etats-unis n’ont cessé d’informer les responsables tunisiens de la nécessité de préserver l’indépendance des principales institutions démocratiques et de garantir le retour du pays au régime démocratique », a dit le porte-parole du département d’Etat américain.

Tout en réaffirmant la détermination de son pays à se tenir aux côtés du peuple tunisien dans son processus démocratique, le porte-parole a réitéré l’appel de Washington à entamer en Tunisie un processus de réforme politique et économique « transparent et inclusif » qui associe la société civile, les syndicats et les partis politiques.

Pour rappel, le 22 avril courant, le président de la République, Kais Saïed, avait émis un décret-loi modifiant et complétant certaines dispositions de la loi organique n° 2012-23 du 20 décembre 2012 relative à l’Instance supérieure Indépendante pour les élections.

Ledit décret-loi comporte 6 articles annulant et remplaçant les articles régissant la composition de l’ISIE et les modalités de désignation de ses membres, tout en prévoyant une réduction du nombre des membres de l’ISIE de 9 à 7. La désignation de ces membres étant désormais réglée par voie de décret présidentiel.

Commentaires: