Cannes 2022 – Le film tunisien « Harka » en compétition dans la section Un Certain Regard

Cannes 2022 Harka
Cannes 2022 – Le film tunisien « Harka », réalisé par Lotfy Nathan.

Cannes 2022Comme annoncé précédemment, le festival de Cannes a dévoilé les films qui s’ajoutent à la sélection officielle de cette 75ème édition qui se tiendra du 17 au 28 mai 2022.

Dix-sept nouveaux ajouts ont été annoncés, rejoignant les 47 films dévoilés lors de la conférence de presse du 14 avril et les deux films Elvis et Top Gun : Maverick, annoncés plus tôt. Ce qui porte le nombre total de films en sélection à ce jour à 64 contre 83 lors de l’édition de juillet 2021.

Parmi ces dix-sept films, sept viennent de France, portant ainsi à 18 le nombre de films français en sélection officielle, soit 28 % de la programmation. Les nouveaux ajouts voient également huit réalisatrices rejoindre les différentes sections de la sélection officielle, pour représenter 26% des cinéastes dont les films auront leurs premières à Cannes. En compétition officielle, cinq films sur vingt-un sont réalisés par des femmes, ce qui est un record. En 2021, elles n’étaient que quatre.

Ce qui est aussi remarquable, c’est que dans la section Un certain regard, trois des quatre films ajoutés proviennent de pays arabes :

  • Mediterranean Fever de la scénariste et réalisatrice palestinienne Maha Haj, raconte l’histoire de Waleed, un écrivain en herbe de Haifa, la quarantaine, déprimé, malheureux dans son mariage et n’assumant pas son rôle de père, qui se lie d’amitié avec son  voisin dans l’espoir qu’il l’aidera à accomplir un plan sinistre.
    Le premier long métrage de Maha Haj, Personal Affairs, avait également été présenté dans cette même section en 2016.

    Cannes 2022 Mediterranean fever
    Cannes 2022 – Mediterranean Fever de Maha Haj
  • Le bleu du caftan, deuxième long métrage de fiction de la réalisatrice marocaine Maryam Touzani, produit par son mari Nabil Ayouch et coproduit par Amine Benjelloun, met en scène Halim (Saleh Bakri) et Mina (Lubna Azabal), un couple gérant une boutique de caftans dans la médina de Salé, qui vivent dans le déni de l’homosexualité du mari jusqu’à ce qu’un jeune apprenti bouleverse le statu quo.
    Adam, le premier long métrage de fiction de Maryam Touzani avait également fait sa première mondiale dans cette même section en 2019. Le film avait par la suite été projeté dans plusieurs festivals de renom et avait été la sélection officielle du Maroc pour la course à l’Oscar du Meilleur film international.

    Cannes 2022 Le bleu du Caftan
    Cannes 2022 – Lubna Azbal et Saleh Bakri dans « Le bleu du caftan »
  • Harka est le premier long métrage de fiction du réalisateur américain d’origine égyptienne Lotfy Nathan. Le drame se déroulant en Tunisie, suit l’éveil politique de Ali (Adam Bessa), un jeune homme ordinaire rêvant d’une vie meilleure, qui mène une existence précaire en vendant de l’essence de contrebande au marché noir local. A la mort soudaine de son père, Ali doit s’occuper de ses deux sœurs et de leur expulsion imminente. Suivra un combat pour conserver sa dignité. Harka est une parabole moderne sur la résistance. La voix d’une génération tentant d’être entendue. Etant un premier film, Harka concourra également pour la Caméra d’Or.
    Harka est coproduit par Cinetelefilms Prod (Tunisie), qui avait coproduit également les films tunisiens Le challat de Tunis présenté à Cannes en 2014 dans la section ACID et La belle et la meute en 2017 dans la section Un Certain Regard. La belle et la meute avait par la suite été sélectionné pour représenter la Tunisie à l’Oscar 2019 du Meilleur film international.

    Cannes 2022 Harka
    Cannes 2022 – Le film tunisien « Harka », réalisé par Lotfy Nathan.

Liste des dix-sept films ajoutés à la sélection officielle :

En compétition officielle :

  • LE OTTO MONTAGNE de Charlotte Vandermeersch et Felix Van Groeningen (Italie/Belgique)
  • UN PETIT FRÈRE de Léonor Serraille (France)
  • TOURMENT SUR LES ÎLES d’Albert Serra (Espagne)

Dans la section Un Certain Regard

  • PLUS QUE JAMAIS d’Emily Atef (Allemagne/France)
  • MEDITERRANEAN FEVER de Maha Haj (Palestine)
  • LE BLEU DU CAFTAN de Maryam Touzani (Maroc)
  • HARKA de Lotfy Nathan (Tunisie) (1er film)

Cannes Première

  • DON JUAN de Serge Bozon (France)
  • LA NUIT DU 12 de Dominik Moll (France)
  • CHRONIQUE D’UNE LIAISON PASSAGÈRE d’Emmanuel Mouret (France)

Séances de minuit

  • REBEL de Adil El Arbi et Bilall Fallah (Belgique)

Hors Compétition

  • L’INNOCENT de Louis Garrel (France)

Séances spéciales

  • MI PAIS IMAGINARIO de Patricio Guzmán (Chili) (Documentaire)
  • THE VAGABONDS de Doroteya Droumeva (Allemagne) (1er film)
  • RIPOSTE FÉMINISTE de Marie Perennès et Simon Depardon (France)(Documentaire – 1er film)
  • RESTOS DO VENTO de Tiago Guedes (Portugal)
  • LE PETIT NICOLAS QU’EST-CE QU’ON ATTEND POUR ÊTRE HEUREUX ? d’Amandine Fredon et Benjamin Massoubre (France) (Animation – 1er film)

Neïla Driss

Lire sur le même sujet:

Commentaires: