Mineures harcelées dans un centre de jeunesse à Sidi Bouzid, enquête ouverte

Les filles concernées recevront l’encadrement psychologique nécessaire et feront l’objet d’un suivi particulier.

Suite à des soupçons d’harcèlement relevés dans le Centre intégré de la jeunesse et de l’enfance à Sidi Bouzid, le ministère de la Femme a autorisé la suspension du travail de l’employé concerné jusqu’à la fin des enquêtes à cet effet.

Le bureau du délégué général à la protection de l’enfance a été saisi, et le délégué régional à la protection de l’enfance à Sidi Bouzid a immédiatement porté plainte à cet égard à l’attention du Parquet du Tribunal de Première Instance de la région afin d’ouvrir une enquête et de prendre les mesures judiciaires urgentes nécessaires à cet égard.

Les filles concernées, harcelées sexuellement, recevront l’encadrement psychologique nécessaire et feront l’objet d’un suivi particulier, ajoute le communiqué du ministère.

Commentaires: