La Tunisie s’active à assurer ses besoins en céréales

La Tunisie, qui souffre déjà d’une crise financière aigue, a été durement touchée par la hausse des prix mondiaux du blé causée par la guerre en Ukraine.

Alors que la guerre russo-ukrainienne n’a toujours pas d’issue, la Tunisie, comme beaucoup d’autres pays, s’active à assurer ses besoins en céréales.

Pour la période à venir, les achats en céréales de la Tunisie s’élèveront à 1,185 million de tonnes, portant ses besoins d’importations de céréales pour l’ensemble de cette année à 2,680 millions de tonnes.

Ces achats comprennent 600 mille tonnes de blé tendre, 100 mille tonnes de blé dur et 485 mille tonnes d’orge, rapporte Reuters.

La Tunisie, qui souffre déjà d’une crise financière aiguë, a été durement touchée par la hausse des prix mondiaux du blé causée par la guerre en Ukraine.

Selon la même source, la récolte céréalière moyenne en Tunisie au cours des dix dernières années était d’environ 1,5 million de tonnes, contre environ 3,4 millions de tonnes consommés par an.

Notons que la Tunisie a programmé l’importation de 26,83 millions de quintaux de céréales eu 2022 pour un montant de 3,3 milliards de dinars, selon l’expert agricole Anis Ben Rayana.

Au lendemain de l’invasion russe en Ukraine, les autorités tunisiennes se sont empressées de rassurer la population. Hamed Dali, directeur général de l’Observatoire national de l’Agriculture au ministère de l’Agriculture, avait précisé que la Tunisie avait déjà parachevé ses commandes nécessaires de céréales, et ce bien avant le déclenchement de la guerre en Ukraine.

Il avait précisé que les stocks de céréales sont ainsi suffisants jusqu’au mois de juin prochain et que la Tunisie ne sera confrontée à aucun manque jusqu’à la saison de la récolte l’été.

Grand importateur de céréales, notre pays a reçu 3,7 millions de tonnes durant l’année commerciale 2021-2022. Parmi les principaux fournisseurs de céréales pour la Tunisie, figurent l’Ukraine et la Russie.

Commentaires: