Mois du patrimoine : Du site archéologique d’Oudhna à la promotion de l’habit traditionnel

Le mois du Patrimoine se tiendra du 18 avril au 18 mai.

En ouverture du mois du Patrimoine de cette année, dans sa 31ème édition, il a été procédé, hier lundi 18 avril 2022, à l’inauguration, par la ministre des Affaires culturelles, Hayet Guetat Guermazi, et en présence de Moez Belhassine, ministre du Tourisme, du nouvel espace d’accueil au site archéologique d’Oudhna, projet élaboré par l’Agence de mise en valeur du Patrimoine et de la promotion culturelle (AMVPPC).

Un mois du Patrimoine placé sous le thème du costume traditionnel en tant qu’identité nationale et des spécificités régionales. L’événement a eu lieu à l’occasion de la Journée internationale des Monuments et des Sites archéologiques, donnant le coup d’envoi du mois du Patrimoine qui se poursuivra jusqu’au 18 mai prochain.

Cette cérémonie a été suivie d’une série d’activités dont des ateliers d’artisans en habit traditionnel, d’une exposition dans le genre et de quelques interventions de conférenciers, toujours autour de l’habit traditionnel, son historique et l’identité nationale qu’il représente, et ce, sur les lieux même du site, dans le nouvel espace érigé.

Une exposition d’une robe géante de la créatrice Amel Seghir a eu lieu aussi, avec un accompagnement musical de l’artiste Ghanwa Ben Tara, suivi d’un petit spectacle théâtral.

Dans la soirée, et à la Cité de la Culture Chedly Klibi, à Tunis, a eu lieu un défilé de l’habit traditionnel tel que conçu par le styliste Sofiène Ben Gamra, intitulé « Maâber » (« Passerelles »), où l’aspect traditionnel de nos différents habits rejoint l’aspect moderne. Un défilé animé par les techniques du mapping et de l’héliogramme.

Par ailleurs, le Centre international de Tunis pour l’Economie Culturelle Numérique poursuivra cette fête du Mois du Patrimoine par la présentation de ce défilé en virtuel par la technique de l’héliographie une application à base de laser, créant des images tridimensionnelles des habits présentés.

Commentaires: