66ème anniversaire de la création des forces de sécurité intérieure : Le message de Kais Saied !

Le président de la République a critiqué ce qu’il a qualifié de « fausses accusations portées par des parties, sans les citer, et qui se plaignent des restrictions aux libertés et du retour de la dictature, alors qu’ils n’ont jamais été poursuivies ou interpellées ». | CP : Présidence de la République (18/04/2022)

Le président de la République Kais Saied a présidé, ce lundi 18 avril 22022, au palais de Carthage, une cérémonie marquant la célébration du 66ème anniversaire de la création des forces de sécurité intérieure.

Dans l’ordre du jour qu’il a adressé aux forces de sécurité intérieure, Kais Saied a assuré que « les décrets d’application relatifs au décret de la « Fondation Fida » dédiée aux martyrs sont préparés et seront publiés prochainement ». »

A cette occasion, le chef de l’Etat a souligné « l’engament pris depuis des années pour fournir une assistance complète aux forces de sécurité et militaires, ajoutant que la promulgation du décret relatif à la création de la Fondation Fida vise à apporter tout le soutien nécessaire aux familles des martyrs, parmi les sécuritaires et les militaires ».

En vertu de ce décret, explique Saied, « le martyr de l’institution sécuritaire et militaire, reste en vie et pas seulement un numéro, aux yeux de son administration. Sa famille recevra l’intégralité de son salaire et le martyr progressera à titre posthume dans l’échelle professionnelle. La même procédure s’appliquera également aux agents de sécurité et militaires blessés… », a-t-il dit.

Pour le président Saied, la célébration du 66ème anniversaire de la création des forces de sécurité intérieure est l’occasion de se souvenir des générations des forces de sécurité qui ont lutté pour la patrie.

Sur un autre plan, le président de la République a critiqué ce qu’il a qualifié de « fausses accusations portées par des parties, sans les citer, et qui se plaignent des restrictions aux libertés et du retour de la dictature, alors qu’ils n’ont jamais été poursuivies ou interpellées ».

« Ni les obstacles, ni les ambiguïtés, ni les illusions qu’ils répandent et qu’ils croient être vrais ne nous décourageront. Noues sommes déterminés à aller de l’avant sur la voie de la légitimité populaire fondée sur la suprématie de la loi », a-t-il lancé.

Commentaires: