Tunisie : Chahrazed Akacha remise en liberté

Placée en détention il y a quelques heures, la journaliste Chahrazed Akacha a été remise en liberté ce vendredi 15 avril 2022.

C’est son avocat Samir Dilou qui annonce cette nouvelle, affirmant que le tribunal de première instance de Tunis a accepté sa demande de remise en liberté.

Le procureur de la république du tribunal de première instance de l’Ariana a ordonné le jeudi 14 avril 2022, le placement en détention préventive de la journaliste, Chahrazed Akacha, suite à des posts sur Facebook, où elle dénonce les pratiques sécuritaires à son encontre.

Chahrazed Akacha avait été auditionnée, le 7 avril dernier par la brigade criminelle d’El Gorjani pour propagation de fausses informations et de calomnies à l’encontre du président de la République et du ministre de l’Intérieur.

De fausses informations susceptibles de troubler l’ordre public et de porter atteinte à la sécurité nationale intérieure, d’inciter au chaos et à la rébellion dans les rangs des forces de sécurité intérieure, d’attribuer des données incorrectes aux cadres de sécurité sans en fournir la preuve, et de nuire à la personne du ministre de l’Intérieur à travers l’emploi de termes offensants.

Mardi 12 avril, elle a été déférée devant la Chambre correctionnelle du Tribunal de première instance de Tunis qui a décidé de la poursuivre pour « propagation de fausses informations, atteinte à l’ordre public, à la sûreté nationale, et à la dignité du ministre de l’Intérieur, Taoufik Charfeddine ».

Commentaires: