Cannes 2022 – Une première partie de la sélection officielle annoncée.

Cannes 2022 Annonce de la sélection
Cannes 2022 – le délégué général Thierry Fremaux, et le Président du festival Pierre Lescure lors de la conférence de presse pour annoncer la sélection officielle de la 75ème édition.

Le Festival de Cannes a enfin dévoilé une première partie des films de la sélection officielle de la 75ème édition, qui se déroulera du 17 au 28 mai 2022, après deux années au cours desquelles le festival a été contraint de prendre des mesures exceptionnelles en raison de la pandémie de la Covid.

Cette liste, comprenant les films qui seront probablement parmi les plus importants de l’années et les plus attendus des cinéphiles, a été annoncée lors d’une conférence de presse tenue à Paris, et diffusée en direct sur Internet.

Cette conférence de presse était la dernière pour Pierre Lescure en tant que président, puisqu’à partir du 1er Juillet 2022, c’est Iris Knobloch qui lui succèdera à la tête du festival pour une durée de trois ans. Thierry Frémaux, délégué général du festival, a tenu à saluer sa présence, son travail et son soutien tout au long de ces années écoulées.

C’est la 75ème édition, donc un nouvel anniversaire du festival à célébrer. Célébrer le passé, le présent et l’avenir et s’interroger sur l’avenir du cinéma.

Le moment anniversaire sera le mardi 24 Mai, avec de nombreux invités, des cinéastes, des artistes, des comédiens, et un colloque au cours duquel ces professionnels viendront réfléchir, s’exprimer, penser à voix haute leur métier, qu’est-ce que c’est que d’être cinéaste aujourd’hui et comment tous ces artistes verront leur métier à l’avenir ? Avec les directeurs de festivals, il y aura également une réflexion sur la place et rôle des festival de cinéma dans le monde entier.

Wim Wenders en 1982, à une époque où déjà lui et quelques autres, réfléchissaient sur ce que devenait le cinéma, avait réalisé un documentaire de 45 minutes Room 666. Il s’était installé dans une chambre d’hôtel sur la Croisette et avait interviewé des cinéastes, dont Jean-Luc Godard, Paul Morrissey, Susan Seidelman, Werner Herzog, Robert Kramer, Maraoun Bagdadi et Steven Spielberg. La question était simple : Le cinéma est-il un langage en train de se perdre, un Art en train de mourir ? En 1982, c’étaient des questions qui se posaient.

40 ans plus tard, à l’occasion de ce 75ème anniversaire, une jeune réalisatrice a décidé de revenir sur la Croisette pour poser à nouveau ces questions. Il serait d’ailleurs intéressant de comparer les réponses de 1982 à celles de 2022.

Pour Thierry Frémaux, le cinéma n’est pas mort, le langage cinématographique n’est pas mort, tout s’est renouvelé, tout se renouvelle toujours, la sélection présentée ce jour va le prouver, néanmoins il est bon de se poser ces questions-là.

Cette année environ 2200 films de 155 pays différents ont été soumis à la sélection du festival de Cannes. Presque tous ont été vus, c’est la raison pour laquelle seule une première partie de la sélection est présenté ce jour, et la semaine prochaine, lorsqu’ils auront tous été vus, s’ajouteront peut-être d’autres films.

En 2021, la sélection officielle comprenait environ 80 films, parce qu’elle concernait réellement deux années. En 2022, il y aura un peu plus d’une cinquantaine, dont 47 annoncés aujourd’hui.

Alors qu’en 2021, il n’y a eu qu’environ 28 000 accrédités, cette année il y en aura environ 35 000 (il existe certaines régions, surtout en Asie, avec encore des restrictions de voyages), donc un presque un retour à la normale qui est de 40 000 accrédités.

L’affiche officielle et la composition des jurys seront annoncées dans les prochains jours. Par ailleurs, Thierry Frémaux a rappelé que désigner et organiser les membres des divers jurys a été très difficile parce que tous les artistes travaillent. Il a d’ailleurs affirmé avoir été impressionné de constater à quel point l’industrie de l’image est repartie après Covid.

Sont sélectionnés en compétition officielle longs métrages, 18 films des plus grands réalisateurs mondiaux, tels que Kore-Eda Hirokazu (Palme d’Or pour Une affaire de famille en 2018, Prix du jury pour Tel père, tel fils en 2013), Christian Mungiu (Palme d’Or pour 4 mois, 3 semaines, 2 jours en 2007, Prix du Meilleur scénario pour Au-delà des collines en 2012 et Prix du Meilleur réalisateur pour Baccalauréat en 2016), David Cronenberg (Prix spécial du Jury pour Crash en 1996), les frères Jean-Pierre et Luc Dardenne (Palme d’Or pour Rosetta en 1999, Palme d’Or pour L’enfant en 2005, Prix du Meilleur scénario pour Le silence de Lorna en 2008, Grand Prix du Jury pour Le gamin au vélo en 2011, Prix de Meilleure réalisation pour Le jeune Ahmed en 2019), Ruben Östlund (Prix du Jury Un Certain Regard pour Turist en 2014 et Palme d’Or pour The Square en 2017), Arnaud Desplechin, (Prix SACD, Quinzaine des Réalisateurs pour Trois souvenirs de ma jeunesse en 2015), James Gray et Park Chan-Wook (Grand Prix du Jury pour Old Boy en 2004 et Prix du Jury pour Thirst, ceci est mon sang… en 2009). Les sections hors compétition comprennent également des films de grands réalisateurs tels que Ethan Coen (Grand Prix du Jury pour Inside Llewyn Davis en 2013), Sergey Loznitsa (Prix Un Certain Regard de la meilleure réalisation pour Donbass en 2018), Baz Luhrmann, George Miller, Marco Bellocchio et Olivier Assayas (Prix du Meilleur Réalisateur pour Personal Shopper en 2016).

La sélection Un Certain Regard comprend pour le moment 15 films, dont 7 premiers films et 8 de femmes, parmi elles trois réalisatrices françaises.

Cette année marque le retour vers l’objectif premier de cette section qui est de montrer un jeune cinéma, ou parfois même un cinéma expérimental. C’est aussi la première fois qu’un film pakistanais est en sélection officielle.

Quant au cinéma arabe, il est absent pour la première fois depuis plusieurs années des sélections officielles, et sa présence se limite aux réalisateurs européens d’origine arabe : le réalisateur suédois d’origine égyptienne, Tarik Saleh, dont le film Boy From Heaven est en compétition officielle, et le français d’origine algérienne Rachid Bouchareb, dont le film  Nos Frangins est projeté dans la section Cannes Premières.

Cannes 2022 Selection

 

Voici la liste complète de la sélection officielle annoncée lors de la conférence de presse :

Sélection Officielle Compétition Longs Métrages:

Holy Spider, Ali Abbasi (Iran)

Les amandiers, Valeria Bruni Tedeschi (France)

Les crimes du futur, David Cronenberg (Canada)

Tori et Lokita, Jean-Pierre et Luc Dardenne (Belgique)

Stars at Noon, Claire Denis (France)

Frère et Sœur, Arnaud Desplechin (France)

Close, Lucas Dhont (Belgique)

Armageddon Time, James Gray (États-Unis)

Broker, Kore-Eda Hirokazu (Japon)

Nostalgia, Mario Martone (Italie)

RMN, Cristian Mungiu (Roumanie)

Triangle of sadness, Ruben Östlund (Suède)

Haeojil gyeolsim, Park Chan-Wook (Corée du Sud)

Showing Up, Kelly Reichardt (États-Unis)

Leila’s Brothers, Saeed Roustaee (Iran)

Boy From Heaven, Tarik Saleh (Suède)

Zhena Chaikovskogo, Kirill Serebrennikov (Russie)

Hi-Han, Jerzy Skolimowski (Pologne)

 

Sélection Officielle Un Certain Regard :

Les Pires, Lise Akoka et Romane Gueret (France)

Kurak Günler, Emin Alper (Turquie)

Metronom, Alexandru Belc (Roumanie)

Sick of Myself, Kristoffer Borgli (Norvège)

Retour à Séoul, Davy Chou (Cambodge)

Domingo et la brume, Ariel Escalante Meza (Costa Rica)

Plan 75, Hayakawa Chie (Japon)

Untitled Pine Ridge Project, Riley Keough et Gina Gammell (États-Unis)

Corsage, Marie Kreutzer (Autriche)

Butterfly Vision, Maksim Nakonechnyi (Ukraine)

Volada Land, Hlynur Pálmason (Islande)

Rodeo, Lola Quivoron (France)

Joyland, Saim Sadiq (Pakistan)

The Silent Twins, Agnieszka Smocynska (Pologne)

The Stranger, Thomas M. Wright (Australie)

 

Sélection officielle hors compétition

Top Gun : Maverick, Joseph Kosinski (États-Unis)

Elvis, Baz Luhrmann (États-Unis-Australie)

Mascarade, Nicolas Bedos (France)

November, Cédric Jimenez (France)

Trois Mille ans à t’attendre, George Miller (Australie)

 

Séances de minuit

Hunt, Lee Jung-Jae (Corée du Sud)

Fumer Fait Tousser, Quentin Dupieux (France)

Moonage Daydream, Brett Morgen (États-Unis)

 

Cannes Premières

Dodo, Panos H. Koutras (Grèce)

Esterno notte, Marco Bellocchio (Italie)

Irma Vep, Olivier Assayas (France)

Nos Frangins, Rachid Bouchareb (France)

 

Séances spéciales :

Jerry Lee Lewis : Trouble in Mind, Ethan Coen (États-Unis)

The natural history of destruction, Sergei Loznitsa (Ukraine)

All that breathes, Shaunak Sen (Inde)

 

Rendez-vous dans quelques jours pour d’autres films en sélection.

Neïla Driss

Lire sur le même sujet:

Commentaires: