Flambée des prix : Les Tunisiens consomment moins !

Le président de l’Organisation Tunisienne pour Informer le Consommateur (OTIC), Lotfi Riahi, a confirmé une baisse de la consommation des Tunisiens pendant le mois de Ramadan de 5 à 10% par rapport à la même période des années précédentes.

Dans une déclaration accordée ce mardi 12 avril 2022 à Jawhara fm, il a expliqué que cette baisse est due à la forte flambée des prix au cours des premiers jours du mois sacré.

« L’organisation a reçu de nombreuses plaintes concernant la forte hausse des prix, en particulier en ce qui concerne les légumes et les fruits. », a-t-il souligné.

Mais les chiffres avancés par l’OTIC restent bien loin de ceux de l’Organisation de la défense du consommateur (ODC).

La vice-présidente de l’ODC Thouraya Tebessi, avait indiqué que la consommation moyenne des Tunisiens en ce début de Ramadan a enregistré une baisse de 50 à 70% par rapport à sa consommation de l’année dernière.

Elle avait ajouté que les tarifs annoncés par le ministère du Commerce ne sont nullement respectés, à l’instar des pommes de terre, négociées à plus de deux dinars. Quant aux piments, leur prix a atteint les 7 dinars voire les 8 dinars dans la plupart des points de vente conventionnels.

Alors qui croire des deux organisations ?

Hédi Baccour : « La hausse des prix touchera
tous les secteurs et tous les produits »

En mars dernier, le président de la chambre des propriétaires des grandes surfaces, Hédi Baccour, avait déclaré que la vague de hausses de prix affectera tous les produits et tous les secteurs.

Ceci est dû, selon ses dires, à l’impact de la crise russo-ukrainienne sur les prix du carburant, du transport maritime et des matières premières sur les marchés mondiaux.

Il avait tenu à souligner que la vague de hausse des prix ne concerne pas uniquement la Tunisie, mais tous les pays du monde.

Par ailleurs, Baccour avait déclaré qu’il n’est pas possible de prédire les taux d’augmentation des prix du pétrole, et donc il ne sera pas possible de prédire dans quelle mesure les prix des matières premières et des produits alimentaires vont augmenter.

Commentaires: