Tunisie : Enquête judiciaire sur la cyberattaque visant la BCT

Banque centrale de Tunisie

Le Parquet près le pôle judiciaire de la lutte antiterroriste a ouvert, ce lundi 11 avril 2022, une enquête suite à l’annonce de la Banque Centrale de Tunisie (BCT) de sa réussite à repousser une cyberattaque visant son système d’information.

Le premier juge d’instruction du Pôle judiciaire antiterroriste a été saisi de l’enquête, indique, lundi, le bureau de communication du Tribunal de première instance de Tunis, qui précise également que les investigations sont toujours en cours.

L’enquête a été ouverte sur la base des dispositions de la loi antiterroriste, sur fond « d’adhésion volontaire à l’intérieur ou à l’extérieur du territoire de la République, à quelque titre que ce soit, dans une organisation ou entente terroriste en rapport avec des infractions terroristes et la constitution d’organisation et d’une entente en rapport avec les infractions terroristes et l’incitation à tout cela. »

Les auteurs présumés de la cyberattaque doivent répondre également « d’atteinte aux systèmes informatiques ou aux services publics par quelque moyen que ce soit, aux équipements, aux moyens de transport ou infrastructure, aux sites électroniques et la fourniture de documents et images au profit d’une organisation ou entente terroriste en rapport avec les infractions terroristes prévues à l’article 14 de la même loi antiterroriste. », ajoute la même source.

Un autre motif à l’appui de l’ouverture de cette enquête, la tentative de « divulguer, fournir ou publier, directement ou indirectement, par tout moyen, des informations au profit d’une organisation ou entente terroriste ou des personnes en rapport avec les infractions terroristes prévues par la présente loi, pour aider à commettre ou dissimuler ces infractions ou en tirer profit ou assurer l’impunité de ses auteurs. »

La BCT avait annoncé qu’une attaque cybernétique a été détectée par son dispositif de sécurité informatique.

Commentaires: