L’UE « préoccupée » par les derniers développements en Tunisie

Nabila Massrali, porte-parole du Haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell a fait savoir que l’Union européenne est très préoccupée par les derniers développements en Tunisie, notamment la dissolution du Parlement et les poursuites judiciaires entamées contre certains députés.

Dans une déclaration relayée par l’agence TAP, elle a appelé au retour, dans les meilleurs délais, à un fonctionnement normal des institutions et assuré qu’elle suivra  attentivement les différentes étapes de mise en œuvre du calendrier politique approuvé en décembre 2021. Pour l’UE un dialogue inclusif est essentiel pour le processus de réformes.

« Tout en respectant pleinement la souveraineté du peuple tunisien, nous rappelons l’importance du respect de l’acquis démocratique, de la séparation des pouvoirs, de l’Etat de droit et des libertés et droits fondamentaux y compris les droits civils et politiques afin de garantir la stabilité et la prospérité du pays », a-t-elle encore souligné.

Saluant le progrès réalisé dans l’élaboration d’un programme de réformes économiques, elle a réitéré l’appui de l’UE au peuple tunisien dans un contexte de crise sociale et économique d’envergure « aggravée davantage par l’impact de l’agression russe de l’Ukraine ».

Rappelons que les Etats-Unis, la France et les Nations Unies avaient également exprimé leur préoccupation quant à la dissolution de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

Commentaires: