Enfance en Tunisie : Ces chiffres qui font froid dans le dos

Un plan national de prise en charge psychologique des enfants. | CP : Slate

Quelques jours avant la commémoration de la Journée mondiale de la santé mentale, les ministères de la Santé, de l’Education et de la Femme ont annoncé un plan national de prise en charge psychologique des enfants et des accompagnateurs.

La ministre de la Femme, de l’Enfance et des personnes Seniors, Amel Belhaj Moussa, a confirmé que les dernières statistiques du ministère reçues des bureaux des délégués à la protection de l’enfance indiquent que le nombre de notifications reçues en 2021 s’est élevé à 17.069.

Le rapport des délégués, qui sera publié d’ici quelques semaines, indique que le nombre de tentatives de suicide d’enfants au cours de l’année 2021 s’est élevé à 194, ajoute-elle.

Pour sa part, la représentante du Fonds des Nations Unies pour l’enfance en Tunisie, Marilina Viviani, a souligné que soulever la question du droit à la santé physique et psychologique des enfants doit être lié à l’étude des effets et des répercussions d’autres questions utiles ou obstructives liées à l’environnement social.

C’est ce que d’ailleurs confirment les statistiques en Tunisie, où les cas de violences conjugales ont doublé pendant la période de confinement: en effet, le nombre de notifications liées aux violences conjugales en a atteint 75% du total des appels reçus sur le numéro vert (1899) en 2021.

Aussi, parmi les indicateurs qui prouvent la détérioration de la santé mentale des enfants en Tunisie figure la multiplication par sept de la consommation de drogues chez les mineurs entre 2013 et 2017.

Commentaires: